COMMERCE ÉQUITABLE** : Installation suspendue de moulages de fruits et légumes assemblés par paires en silicone maquillé, dimension variable.

Oeuvre faisant partie du projet d’exposition personnelle « Et ta mère? » soutenu par la mairie de Rouen et l’association H/F Normandie.

** échange économique où la partie la plus puissante s’engage à respecter les intérêts de la partie la plus défavorisée.

L’emploi du terme Commerce équitable évoque d’après moi une spécificité qui peut s’appliquer à de nombreux échanges et même définir des relations. Celui-ci m’a inspiré la transposition de l’idée du commerce à celui de l’égalité des sexes dans la réalisation d’une œuvre suspendue.
Commerce équitable assemble par paires des fruits ou légumes de même calibre. Présentés ainsi, ils évoquent des attributs sexuels. Composée de silicone, l’œuvre est aussi sensorielle, le public a accès aux assemblages et peut les toucher. Le choix du silicone cherche à rappeler une dimension corporelle. Équilibrée par un filet de courses, l’œuvre nous surplombe, colorée et étrangement familière ; elle rehausse la discussion.

Ces assemblages évoquent le poids du genre, féminin comme masculin, puisque le conditionnement que nous vivons tous dès notre enfance nous impose des contraintes relatives à notre genre, réintroduisant par là une certaine égalité entre les sexes. Dans la mesure où le fruit préfigure toujours le déclin, la décrépitude, il rappelle que face au temps qui s’écoule nous sommes tous pareils, tous égaux. Mais le choix du fruit nous fait également penser à l’hermaphrodisme de beaucoup de plantes, évoquant de façon sous-jacente l’homologie de nos attributs génitaux. Qui s’étonnera alors que je m’approprie, en tant que femme, les discours des hommes qui se vantent de leurs attributs pour appeler à dire « moi aussi j’en ai ».

Paire d'Oranges

Paire de Champignons

Paire de Citrons

Paire d'Oignons