CADINE, UNE PIECE DE PLUS 
2015

Peinture blanche

Projet visant à transposer les empreintes fantômes déposés par les meubles de chez Cadine NAVARRO dans la Petite Galerie de l’Aitre Saint-Maclou.

« Mon projet tente de représenter la délimitation laissée par le mobilier sur un mur, une empreinte provoquée par le temps et découvertes lors du déménagement. En échos au parcours de Cadine.
De là, j’ai voulu transposer un pan de mur de l’appartement de Cadine dans la Petite Galerie. En négatif, l’espace « occupé » par le meuble est poncé jusqu’à faire apparaître toutes les aspérités, tandis que son contour est restauré. Quatre zones sont délimitées ; le canapé, la cheminé, le cadre et la bibliothèque.« 
Extrait de l’édition ESADHaR N°21 regroupant toute la documentation du projet.

 

 

Oeuvre éphémère, exposition du 15 au 28 octobre 2015
Superposer et faire communiquer les espaces.