TROISIÈME PLACE // The THIRD PLACE
( Tout Ce Que Nous Avons En Commun) 2019/2020

Dans le cadre du projet européen CreArt, l’exposition réunit les travaux de 15 artistes de 10 villes européennes et sera présente à la Galerie HDLU pavillon Mestrovic (siège de l’association des artistes visuels) à Zagreb, Croatie (22 mai-30 juin 2019), dans la salle Gilbert Gaillard et dans la Chapelle de l’ancien Hôpital générale à Clermont-Ferrand, France (20 septembre- 16 novembre 2019) et à Lecce, Italie (décembre 2019-2020).

 

The Third Place montre des pratiques artistiques qui renvoient au «soi» par rapport à la communauté et au collectif, synonyme d’espace de solidarité, d’expérience collective et de l’importance de la participation au sein de la communauté. Les projets sélectionnés réexamineront de manière critique le concept de communauté et de communion en partant de l’idée que la coexistence est un moyen fondamental de l’existence et s’efforcent de faire émerger des concepts tels que l’identité, le nationalisme, la politique de pouvoir dans le contexte du «soi» et de «l’altérité» et du multiculturalisme.
Le concept de l’exposition est basé sur la proposition de Jean-Luan Nancy selon laquelle «être» signifie «être-avec», fonctionnant comme un pouvoir collectif: le pouvoir n’est pas extérieur aux membres de la collectivité ni immanent à chacun d’entre eux, dérive de la collectivité en tant que telle.

 

 

 

Exposition à Zagreb, Croatie (22 mai-30 juin 2019)
Galerie HDLU pavillon Mestrovic

Clermont-Ferrand, France (20 septembre- 16 novembre 2019)
Salle Gilbert Gaillard et dans la Chapelle de l’ancien Hôpital générale

Les limites séparent des espaces de différents statuts. Elles peuvent être matérialisées par des éléments qui constituent un effet de frontière, ou au contraire qui créent une continuité entre eux. On s’aperçoit que la limite n’est pas uniquement traduite par une ligne ; plus qu’un simple tracé, elle peut avoir une profondeur et constituer un espace à part entière.

 

 

Constellation « frontière »
Le projet interroge le public sur sa « place » de façon territoriale mais aussi sociologique. Utiliser le mot frontière en français, maintient une « barrière » au niveau linguistique. Ce choix peut-être envisager par le public comme une provocation, celle de ne pas céder à l’anglais dans le cadre d’une exposition européenne ou comme une revendication du territoire d’exposition.

Sa dimension évoque la fresque murale, et en incitant le public à déchiffrer l’inscription, l’oeuvre joue sur le coté (non) participatif et questionne l’accessibilité de celle-ci au public.

Les mots comporte différents sens mais en fonction de l’individu il est employer et compris différemment. La frontière au sens premier évoque la limite entre différents territoire, et d’après moi est un certain « barrage » entre culture. Si la limite invisible qu’est la frontière disparaissaient, les question identitaire et de possession de territoire ferait de même que celle-ci.

 

Commissaire d’exposition : Jovanka Popova
(1980, Skopje, Macédoine) est commissaire et coordinatrice des programmes à Press pour la sortie de Project Space et collaboratrice au Musée d’art contemporain de Skopje. Il a également présenté ses travaux à l’Université Humboldt, à l’Université d’Europe centrale à Budapest, à l’Université Goethe de Francfort, à l’Université des études étrangères Hankuk à Séoul, au Kunst Historisches Institut de Florence, à l’Université Bahcesehir à Istanbul, à l’Académie des beaux-arts de Trondheim et à d’autres institutions. Elle est également membre du conseil du programme de résidence dans les Balkans occidentaux, directrice exécutive de l’association JADRO et présidente de la section macédonienne de l’Association internationale des critiques d’art de l’AICA.

 

 

Artistes participants: Sara Alves (Aveiro); Zach Mitlas (Clermont-Ferrand); Niccolò Masini (Gênes);
Rasma Noreikytė et Monika Zaltauskaite (Kaunas); Victoria Hyam (Liverpool); Renata Poljak et Vlasta Delimar (HDLU-Zagreb);
Waldemar Tatarczuk (Lublin); Sophie Dubosc et Marie-Margaux Bonamy (Rouen); Maria Tinaut (Valladolid); 
Gjorgje Jovanovik et Oliver Musovik (Skopje); Samuel Mello (Lecce).

 

CreArt : Constitué d’un réseau de villes européennes pour la création artistique, ce projet couvre la période 2017-2021 et s’inscrit dans le cadre du programme Europe Creative de l’Union Européenne.