collectif Polymorphe

Entre-Temps 2020

collectif Polymorphe

Installation et sculpture performative.

« Entre-temps » est soutenu par le réseau CreArt dans le cadre de l’exposition Européenne 2020 “What would happen if?, prochainement visible à Aveiro (Portugal), puis Skopje (Macedoine) et Gênes (Italie).

Commissariat d’exposition : Pietro Della Giustina et Luca Gennati

 

Suite à l’explosion d’une usine classée Seveso dans la ville de Rouen et malgré une majorité de communiqués de la part des autorités se voulant rassurant, un avenir radieux et sain paraît compromis dans la ville aux cent clochers.

L’installation du collectif Polymorphe questionne les prises de décisions des autorités compétentes lors d’une catastrophe sanitaire et l’impact de ces décisions sur la vie quotidienne des populations . Sous l’angle satirique, le collectif interroge la capacité de l’humain à réinterpréter son histoire en occultant certains faits. Le collectif imagine ainsi un détournement de l’événement à des fins touristiques et monétaires.


 

 

« Entre-temps » devient ici un réceptacle mémoriel, un monument commémoratif sur l’avalanche de catastrophes sanitaires et écologiques ignorées et perpétrées dans l’indifférence de chacun. Car avant d’être le nom d’une réglementation européenne sur les risques industriels, Seveso -petite bourgade italienne de Lombardie- a d’abord été le théâtre d’un drame qu’on aurait pu éviter il y a de cela 40 ans.

L’installation prend la forme d’une échoppe roulante présentant une centaine de boule à neiges. A l’intérieur de celle-ci, une photographie de la ville de Rouen, englobé de neige noire : en référence à l’apparition de la pluie de suie survenue après l’incendie de l’usine Lubrizol.
« Entre-temps » témoigne d’un événement « spectacle », mettant en scène toute la magie de l’hypocrisie humaine.

boule à neige "entre-temps"